INTER

7 05 2011

NIGER 

Mahamadou Issoufou enfin président ! 

Sa témérité et son abnégation ont fini par payer. Après plusieurs tentatives soldées par des échecs au second tour, le leader charismatique de l’opposition nigérienne Mahamadou Issoufou vient de remporter sans bavure l’élection présidentielle organisée par la junte militaire au pouvoir depuis la chute de Mamadou Tandja. Avec cette élection, le Niger vient de s’ouvrir une nouvelle ère démocratique très prometteuse.    

Marcel Zoumènou 

Un vent favorable souffle pour les opposants en Afrique. Après la Côte-d’Ivoire et la Guinée, c’est encore un opposant qui remporte l’élection présidentielle au Niger. Aux termes d’un second tour bien discuté avec son adversaire Séini Oumarou le 12 Mars dernier, Mahamadou Issoufou remporte le scrutin avec un pourcentage confortable avoisinant les 58% du suffrage exprimé. Pour y arriver, il a bénéficié du soutien de l’homme qui est venu en troisième position au premier tour, Hama Amadou avec ses 19, 81%. Ce dernier s’est d’abord rallié à son adversaire Séini Oumarou le 25 janvier avant de revenir sur sa décision un peu après le premier tour.  C’est la consécration pour cet homme politique téméraire, surnommé « Zarki », le lion dont le parcours politique a connu des hauts et des bas. En bon bagarreur, il aime prendre les risques et en a payé le prix. Sa victoire du 12 Mars, il le doit beaucoup plus à son opposition au « Tazartché », la continuité initiée par Mamadou Tandja pour s’éterniser au pouvoir. En son temps, il est le seul homme politique  à aller vraiment au front. A Niamey comme dans d’autres régions du pays, il organise des meetings et demande aux populations de se soulever contre l’autorité du président Tandja qui mettait la démocratie entre parenthèses en dissolvant toutes les institutions de contre-pouvoir. En Octobre 2009, Tandja tente de se débarrasser de lui. Il profite de son voyage au Nigéria pour lancer un mandat d’arrêt contre lui. Il croyait ainsi le bloquer à l’exil mais c’est sans compter avec la détermination de Issoufou qui rentre malgré tout à Niamey et se livre à la justice. La mobilisation d’une grande foule à l’aéroport contraint Tandja à renoncer à l’arrêter. Depuis, Issoufou est devenu le héros de la lutte anti-Tazartché et ceci a fortement contribué à la montée de sa côte de popularité. 

Né en 1952 à Dan Daji, dans la région de Tahoua, en pays Haoussa, ce musulman bon teint âgé de 59 ans qui adore les grands boubous et le bonnet a un itinéraire politique assez impressionnant mais aussi éprouvant. Son combat politique a commencé dans les années 70 au moment où il était encore étudiant. C’est en 1979, de retour de la France où il obtient un diplôme d’ingénieur des mines qu’il crève l’écran en créant le G80, un conglomérat de mouvements politiques clandestins qui s’opposait au parti unique au temps du président Séyni Kountché. Malgré les persécutions, il ne démord pas et crée en 1991 son parti, le PNDS (Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme). Il prône le socialisme. Ses idées séduisent le président Mahamane Ousmane qui le nomme premier ministre en 1993. Mais pressentant la perte de vitesse du régime du président Ousmane, il démissionne un an après. Commence pour lui une période de traversée du désert, mais il est resté toujours fidèle à ses convictions. Au contraire, cette période a été pour beaucoup dans son ascension politique puisqu’il en a profité pour mieux enraciner les bases de son parti le PNDS. En 1999 et 2004, il est au second tour avec le président Tandja. Le 16 Mars, quelques jours après ce scrutin, il reçoit les félicitations et le soutien de son challenger du second tour Séini Oumarou. Après l’investiture qui aura lieu le 06 Avril prochain à Niamey, il entend se mettre vite au travail pour redonner espoir au peuple nigérien en proie de graves vicissitudes depuis quelques années. Avec lui, le Niger s’ouvre une nouvelle page politique de son histoire et peut être une ère de renouveau économique. Qui sait ?    


Actions

Informations



Laisser un commentaire




maghrebactu |
actuplus |
November24 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mafoi2007
| mikebrantuvie11111
| communication